dossiers d'artistes
david droubaix
dossier mis à jour le 19/08/2014

Principe d'inertie, matériaux divers, 85 x 100 x 71 cm, 2014

 

 

Durant plusieurs années, j'ai poursuivi un travail sur la dégradation et la falsification des images. Comment une image pouvait-elle être affectée et qu'advenait-il de cette dernière, une fois qu'elle

l'était ?

 

Les différentes configurations que je mettais en place me permettaient de créer des formes de récits et de fictions qui venaient ouvrir le contexte d'une image et ses répercutions, voire sa perte, sur notre culture actuelle.

Les images que j'utilisais étaient de natures diverses - reproductions de peinture, photographies, images de presse, textes, etc. - et les dommages qu'elles subissaient l'étaient autant. Il n'était pas question pour moi de redonner le sens des images au moment de leurs conceptions. Leur utilisation relevait d'un prétexte à un travail qui s'engage désormais sur la déréalisation du réel et la fictionnalisation de l'Histoire. Comment en vient-on à préférer la fiction du réel au réel même ?